L’université est presque terminée

Il y a deux ans, j’ai repris mes études pour obtenir une deuxième maîtrise en gestion des technologies de l'information. J'ai presque fini, mais ce fut plus difficile que je m'y attendais. Ma première maîtrise était difficile, mais au moins j'avais tout mon temps pour étudier. Maintenant, je travaille et les choses sont plus difficiles que jamais.

L'université a changé: seulement en 4 ans, les méthodes sont différentes. À cause d'Internet nous avons beaucoup trop d'information à gérer. En plus des livres obligatoires pour les cours, les professeurs ajoutent tout ce qu'ils trouvent sur Internet dans le cours. On ne sait pas ce qui est important avec toute cette information. Quelques fois, je finis à peine le matériel à lire, juste pour découvrir que le professeur va parler d'un sujet totalement différent. Tout cet effort est inutile.

Quelques professeurs sont plus paresseux que d'autres. En été, c'est pire que durant les autres périodes, l'automne et l'hiver. Quelques enseignants seulement fournissent le matériel du cours, et sans aucune explication que ce soit sur le cours. C'est très difficile de faire la part des choses et de déterminer ce qui est important. L'été dernier, la professeure a donné des fichiers audio de 8 minutes environ sur le matériel à lire. En plus, la moitié du fichier audio était là pour se plaindre de la piètre qualité de la participation dans le forum du cours. Elle ne donnait rien et attendait des miracles.

Je ne fais pas grand chose pour le contenu de mes blogues pendant cette période d'études. J'espère pouvoir y travailler un peu cet été et après la finalisation de cette maîtrise en hiver, et cette fois pour de bon. En tout cas, l'université est en train de me rendre malade. Je ne sais pas qu'est-ce que je suis supposé apprendre. Il n’y a pas de lignes directrices. Il y a trop d'information et il n'y a pas de focalisation.

Image gracieuseté de hywards sur FreeDigitalPhotos.net

This post is also available in: Anglais, Espagnol

468
s2Member®